Parmi les pieds bioniques nous avons eu le plaisir de tester à trois de nos patients, le pied Empower distribué par ottobock. Il est le seul pied à propulsion active sur le marché.

Présentation du pied Empower

Le Empower est l’évolution du pied Biom anciennement iWalk. A l’origine de ce pied, Hugh Herr Directeur du département de Biomécatronique au MIT Media Lab. Il est de surcroit double amputé. Il travaille avec son équipe à l’élaboration de prothèses biomimétiques.

L’idée de départ était de reproduire par biomimétisme le mouvement de la cheville et la force des muscles du mollet.
Le pied est munis de 24 capteurs, 6 microprocesseurs et des actionneurs semblable a des tendons. Ils permettent de reproduire la propulsion d’un vrai pied. Le tout est monté sur une lame carbone identique à un pied à restitution d’énergie conventionnel.

Ce pied est l’aboutissement de plus d’une vingtaine de prototypes qui ont pu être testés par le concepteur lui-même Hugh Herr.
La propulsion est alimentée par une batterie amovible. On peut la changer au cours de la journée en fonction de l’utilisation que l’on en a. La propulsion peut être également éteinte via un interrupteur. À tout moment les utilisateurs peuvent vérifier le niveau de batterie en appuyant sur un bouton. La pluie, la neige et les environnements sales ne constituent pas un obstacle pour se pied car il est fait de matériaux résistants aux intempéries.

La cheville permet une absorption de l’impact au sol au niveau du talon et une propulsion lors de la fin du pas. En s’adaptant aux pentes et aux terrains accidentés le pied fait gagné en stabilité et en équilibre.

Retour après essai.

En prenant la prothèse en mains, on constate rapidement le poids important du dispositif avec sa batterie. La cheville est imposante mais bien moins que la version biom de ce pied avec la batterie en arrière et au-dessus. Cette prothèse se rapproche plus de la jambe d’un robot que d’une lame carbone d’un sportif amputé.
Lors de la première mise en place le patient ne ressent rien de spécial puis d’un coup après réglage le système de propulsion se met en route et là ça change tout. D’après les patients c’est une vraie révolution. Le pied ne fait pas qu’emmagasiner de l’énergie il en restitue en plus. L’effet de poids est compensé par cette aide supplémentaire.

A vitesse lente ou rapide la propulsion se met en route et s’adapte à la cadence de marche du patient jusqu’à la course (voir vidéo). La vitesse de marche est naturelle avec moins de perte d’énergie très appréciable en monté. On peut sautiller sur la seule jambe équipée du pied.
L’aide à la monté des escaliers et vraiment quelque chose de nouveau pour nos patients. Cela est agréable et disent ne pas avoir ressenti ça depuis longtemps. Rapidement ils ressentent l’envie de monter en courant les escaliers. Cela nécessite de l’entraînement car le positionnement du pied sur la marche ne se fait pas naturellement.

Conclusion

Lors de ce premier essai la stabilité du pied et l’amorti du talon ont été apprécié par nos utilisateurs surtout en terrain accidenté (voir vidéo).
La fluidité de mouvement de la cheville en position assise (début de la vidéo) et à la marche est bluffante. Elle reproduit le mouvement d’un vrai pied.
Après une journée d’essai nos patients sont tous repartis chez eux avec ce pied. Ils ont tous ressenti quelques choses de nouveau et de difficilement descriptible.

En tant que cliniciens nous avons constaté que la marche était complètement changée. Il est important de faire un suivi régulier lors des essais afin d’adapter les réglages. Nous pensons qu’il est important de travailler en collaboration avec des kinésithérapeutes. Avec ce pied nous entrons dans une nouvelle ère celle de la robotisation des prothèses et de l’apport d’énergie avec un contrôle intuitif.

 

Pour plus de renseignement cliquez ici

2 réponses pour “Pied Bionic Empower”

  • J’ai ce pied à l’essai depuis 3 semaines et je ne veux plus m’en séparer, c’est une révolution pour les personnes amputés. l’amorti au talon est très agréable suivi d’un passage du pas très fluide et ensuite il y a la propulsion qui intervient avec plus ou moins de force selon ses calculs et il le fait très bien, il y a parfois une poussée inutile qui intervient quand il ne comprend pas ce qu’il se passe(ex: demi-tour en piétinent) mais rien de bien méchant par rapport au gain apporté et assez rare. Je me suis très vite adapté au Empower alors que j’ai rechaussé mon autre pied habituel pour faire la différence et ça a été un choc, retour à la « préhistoire ».

    • Je suis tout à fait d’accord avec Helie.
      J’ai testé aussi testé le pied Empower , j’ai été bluffé de cette avancé. On retrouve des sensations perdues.
      Pouvoir s’assoir et avoir un pied à l’horizontal sans avoir de douleur dans l’emboiture, prendre des positions que nous ne pouvions pas auparavant. Quand je suis reparti avec mon ancien pied, quel choc des douleurs au ds son réapparu, lenteur dans le passage de pas. J’ai qu’une hâte : pouvoir me permettre de me payé ce pied.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *