Le système procarve est polyvalent, il convient aussi bien aux amputés fémoraux que tibiaux. Il permet d’amortir une position en triple flexion, ce qui est essentiel pour pratiquer de nombreux sport de glisse.

 

Historique

Le procarve 2 qui est la dernière version de ce système à vue le jour pour la saison de ski 2010 – 2011. Il a été développé par la société Chabloz orthopédie. Il faut savoir que la première génération de procarve date de 2005. L’idée du procarve a vue le jour suite aux retours d’expérience de nombreux patients après les jeux olympique d’Albertville en 1992. Chabloz orthopédie a su écouter et utiliser les retours d’expériences des patients pour finaliser un genou et un pied que l’on retrouve maintenant partout dans le monde.

Fonctionnement

Le procarve est constitué d’un genou et d’un pied avec vérin pour les amputés fémoraux et d’un pied avec un vérin pour les amputés tibiaux. Le but du procarve est d’amortir la triple flexion. Le complexe genou pied fléchi avec une résistance à la triple flexion répond parfaitement aux exigences de la pratique des sports de glisse tel que le ski, le snowboard, le télémark, le snowscout, le roller, le ski nautique, le wakeboard… Le réglage de l’amortissement se fait grâce à une pompe haute pression qui permet de comprimer ou d’adoucir les vérins présents au niveau du pied et du genou.

Pour que les amputés fémoraux puissent marcher, on dispose une cale au niveau du genou en extension. Cette cale empêche alors la compression de l’amortisseur.

 

Description

Le genou est composé d’un axe simple sur lequel est fixé un amortisseur sur balancier. A l’arrière nous avons une biellette (la rouge sur la photo) elle est agrémentée d’une tirette qui permet de venir déverrouiller la biellette qui se pli et permet ainsi la position assise.

 

 

Le pied possède un amortisseur venant freiner la mise en flexion du pied. Le pied fonctionne comme un système en triangle où l’un des coté est un amortisseur. Il vient directement se fixer sur le ski avec l’aide de cales démontable. Une coque spécifique permet de mettre le pied dans une chaussure de snowboard.

cof

Pour les amputés tibiaux une cale en élastomère supplémentaire est généralement mise sur le vérin pour une meilleure résistance.

Les matériaux utilisés pour la fabrication du Procarve II permettent une utilisation en milieu aquatique (ski nautique, wakeboard, etc.) Attention toutefois à bien rincer le matériel après une utilisation en eau de mer.

 

Nous avons ici avec le système Procarve II un véritable système prévu pour les sports de glisse. Plus spécialement conçu pour les sports d’hiver il peut permettre d’autre pratique de sport nécessitant la triple flexion. Ses performances ont été prouvés par des titres internationaux remportés par des athlètes handi sport.

Le système Procarve II est maintenant distribué par la société Otto Bock à travers le monde. En France de nombreuses journées sont organisés par différentes entreprises et des mallettes de test sont prêtées par la société Otto Bock pour permettre aux patient de tester le matériel.


 

Baptiste PARIAT

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *